Pourquoi un festival à Kermarron

L’historique

Depuis le dernier festival solo, à Kermarron, en Novembre 2008, la Cie El Kerfi Marcel (devenu El Kerfi depuis avril 2012), a organisé deux festival solo.
Pourtant, l’objectif de la Cie était d’organiser un festival tous les ans.
Faut dire qu’on a eu un petit problème. La roulotte chapiteau qui nous servait à organiser tout çà a brûlée. Alors, forcément, çà a ralenti l’ bazar, mais nous n’avons pas arrêté les festivals solo pour autant. Et puis, nous avions envisagé, avec les Kermarron, de faire un festival en Novembre 2012, pour la toussaint, mais les dates ayant été retenues pour d’autre projet par la mairie de Douarnenez, nous avons donc décidé de remettre çà à l’automne 2013.

Depuis 2008, nous avons tout de même pu monter deux festivals solos depuis .

Le premier au mois de juin 2011, une demande du Channel, scène nationale à Calais,la roulotte a été remplacée par une roulotte belge louée par le Channel, merci encore à eux.

Le deuxième a été organisé en coproduction par la fausse compagnie et la Cie El Kerfi en octobre 2011, à la campagne du côté de Châtellerault.

C’est grâce au chapiteau ( 14m rond) de Jean Michel Rivoalen de la Cie l’Affaire foraine, que nous avons pu continuer l’aventure et c’est d’ailleurs avec ce chapiteau que nous nous proposons de continuer ces festivals solo itinérants.

Depuis le début de cette aventure, nous avons monté 4 festivals de solos et çà continu de nous plaire, tout simplement parce que çà à un sens, des sens et des essences. Y a des odeurs et des plaisirs la dedans qui ne partent pas si facilement que çà. Ca colle à la peau, c’est doux, çà fait du bien, çà gratte parfois, mais voilà, faut qu’il y en ai...plein...d’autres...pour nous et pour ceux qui n’y vont pas... au spectacle.
Je reste persuadé que de faire, mais aussi de voir des spectacles (de qualité) peut faire évoluer notre compréhension du monde.
Mais voilà, c’est toujours difficile d’y aller, c’est cher, loin, faut s’habiller...propre, avoir envie, faire un effort...peut être, un gros des fois. Alors, nous, on a décidé de continuer d’aller...la...ou habitent les gens, la ou y a du monde, suffisamment de monde pour remplir une petite salle.
Bref, , de les inviter chez nous chez eux si vous préférez, de faire des choses ensemble, on c’est vite aperçu qu’il y avait beaucoup d’endroit ou un tel festival était possible.
Pourquoi refaire un festival à Kermarron, c’est sur y a d’autres endroits possible, oui, mais voilà, les Kermarron, ils en redemandent et nous aussi. On a envie d’enfoncer les clous qui ont été posé la dernière fois.
On va faire à quelques choses prêt la même formule que la dernière fois. ON va commencer le mercredi, avec des spectacles pour les enfants et puis il y aura deux spectacles par jours à partir du jeudi jusqu’au dimanche, on demandera aussi aux « Kermarronier », de venir nous faire quelques spectacles si çà leur dit et on fera peut être même un appel du pied au quartier d’à côté, histoire d’être sur que les quartiers peuvent se mélanger.

Kerfi Trouguer pour la Cie